Cart

Laos

Sur les traces du colonel Kurtz... 

 

Des accès difficiles, pas de trains, des routes de montagnes sans aucun tunnel… Compter une journée pour faire 200 kilomètres… Apprendre la patience… D’innombrables temples et leurs trop nombreux bonzes qu'il faut entretenir dans un pays pourtant déjà très pauvre… Une grotte inconnue, une rivière incroyable, un fleuve à la hauteur de sa renommée, Le froid des nuits, les sourires des enfants et la gentillesse des habitants.

 

A lire dans « Sensations » un texte écrit durant notre voyage

Janvier 2013

mardi 19 décembre 2017